DN2M » Maladie de parkinson

Maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson (MP) est la maladie neurodegenerative la plus courante après la maladie d'Alzheimer. Le nombre de patients dans le Nord de la France (région Nord-Pas-de-Calais) est estimée entre 6500 et 9000. Les symptômes sont principalement, mais pas exclusivement (en raison de la perte des neurones dopaminergiques de la substantia nigra pars compacta, un petit noyau mésencéphalique), conduisant à un dysfonctionnement de la voie dopaminergique nigrostriatale. Les traitements symptomatiques sont basés sur les médicaments dopaminergiques: lévodopa, agonistes de la dopamine et de modulateurs du métabolisme de la dopamine, associés à d'autres modes de traitement (physiothérapie, orthophonie, etc.). Dans les stades avancés de la MP, certains patients sont traités par stimulation dopaminergique continue (pompe d'apomorphine sous-cutanée, la perfusion de lévodopa intraduodénale) ou par la stimulation du noyau sous-thalamique.

 

Au centre médical de l'Université de Lille, des équipes consacrent leurs recherches à la maladie de Parkinson afin d'élucider les facteurs de risque/événements moléculaires précoces de la MP (UMR-S 1172 Inserm, équipe 'Stades précoces de la MP', dirigée par le Dr. M-C Chartier Harlin) et pour améliorer la connaissance de la physiopathologie dopaminergique et non dopaminergique de la MP (K. Dujardin, L. Defebvre, P. Derambure de l'UMR-S 1171 Inserm).

 

 

alt


Mesure indirecte de la contenance en fer dans la substance noire d'un patient atteint de MP  
par R2* MRI sequence (3 Teslas)

 


alt


Mesure indirecte de la contenance en fer dans la substance noire d'une souris atteintede MP (ayant subi un traitement avec du MPTP)
R2* MRI sequence (7 Teslas)