DN2M » Technologie » Ecran panoramique

Ecran panoramique pour l'étude des maladies ophtalmiques et neurodégénératives !

Le champ visuel humain couvre 180 ° horizontalement, mais l'acuité visuelle n'est pas uniforme à travers le champ de vision. Les récepteurs de densité, responsables de la perception à haute résolution, diminuent considérablement à mesure que l'excentricité augmente par rapport à la fovéa. Leur nombre chute à environ 50% à 1,75° par rapport à la fovéa et à moins de 5% à 20° de la fovéa et les projections au cortex visuel priorisent les 'inputs' fovéales, résultant en une représentation disproportionnée de la vision centrale dans le cortex visuel tandis que les parties périphériques sont de moins en moins représentées sur la surface corticale à mesure que l'excentricité augmente.

Pour des raisons techniques (la taille des écrans d'ordinateur), peu de travaux ont porté sur l'étude de la perception dans le champ visuel périphérique, en particulier au-dessus de 20° d'excentricité. Pourtant, la détection de stimuli pertinents (par exemple, un passage pour piétons, une voiture en mouvement, un animal craintif, un visage dans une foule) à des emplacements périphériques de notre vision, demeure importante et cruciale, non seulement pour les réactions de survie mais aussi pour les actions menées au quotidien. En effet, en dépit de sa faible résolution spatiale, la vision périphérique fournit des informations essentielles sur l'environnement.

  • Notre groupe (équipe AVA, membre de SCALab) a créé et développé un écran panoramique (5 mètres de diamètre) couvrant les fameux 180° du champ visuel humain avec les objectifs de (1) comprendre les capacités de la vision périphérique pour la détection/reconnaissance d'un objet,d'un visage et la reconnaissance de scènes aux grandes excentricités (supérieures à 20°) et (2) d'étudier la plasticité visuelle, en particulier comment la vision périphérique peut être améliorée chez les gens qui doivent compter sur leur vision périphérique en raison d'un scotome central (par exemple dans la dégénérescence maculaire).

Nous avons montré que les personnes atteintes de perte de vision centrale due à la dégénérescence maculaire liée à l'âge ou à la maculopathie juvénile (la maladie de Stargardt) peuvent reconnaître des objets et des photographies de scènes en utilisant leur vision périphérique. Mais nous n'avons observé aucune amélioration de la vision périphérique chez les personnes qui ont perdu leur vision centrale depuis l'enfance. Avec les patients voyants jeunes, nous avons constaté que des visages, des objets et des scènes peuvent être reconnus au-delà des standards communément admis, à de très grandes excentricités (supérieure à 50°).

Notre recherche est désormais orientée vers les questions suivantes:

Comment la vision périphérique peut être améliorée avec l'apprentissage perceptif ?

Comment l'utilisation des environnements réalistes et des activités du quotidien (par exemple, la recherche de l'objet, l'évaluation de la distance, de la mémoire visio-spatiale ...) améliore la perception et l'action chez les personnes avec une perte de champ visuel central (par exemple, dans les maculopathies) ou avec une perte du champ visuel périphérique (par exemple, dans le glaucome) ?

- Comment, dans le cerveau, est traitée l'information visuelle affichée à très grandes excentricités ?

 

Notre groupe comprend des experts en neuroscience visuelle et des ophtalmologistes.

L'équipe AVA (Action, Vision et Apprentissage) est situé au Pôle Recherche de la Faculté de Médecine de Lille mais aussi dans le centre hospitalier universitaire de Lille, dans les départements de l'ophtalmologie du Dr S Defoort (hôpital Salengro) et Pr JF Rouland (hôpital Huriez) ainsi que dans l'hôpital Saint Vincent de Paul (Dr Tran THC). Nos principaux collaborateurs sont les Pr L Loschky (Université de Kansas City), Pr M Hayhoe (Université d'Austin), Pr A McKendrick (Université de Melbourne) et les Drs C Peyrin et N Guyader (Université de Grenoble).

 

altalt

 

 

Nom du Laboratoire
Equipe AVA (Action, Vision et Apprentissage)
SCALab UMR CNRS 9193 (CNRS, LILLE 2, LILLE 3) - Sciences Cognitives & Sciences Affectives
Directeur de l'Unité
Muriel Boucart/Yvonne Delevoye
Contact DN2M
Muriel Boucart
E-mail
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Telephone
+33 (0)3 20 44 62 81
Adresse
Université Lille 2 - Faculté de Médecine - pôle recherche

Département de Pharmacologie Médicale

1, place de Verdun

59045 Lille Cédex

Website
http://www.scalab.cnrs.fr/index.php/fr/equipes/ava